Athletisme

page

Articles par page

Athletisme

Posté le 25 sep, à 09h00

Invictus Games 2017

Toronto A Toronto (Canada), du 23 au 30 septembre

 

L’équipe de France militaire remporte 11 médailles (2 en or, 7 en argent et 2 en bronze) en athlétisme lors de la deuxième journée de compétition aux Invictus Games à Toronto, au Canada, du 23 au 30 septembre 2017.

Dexu d'entre eux se distinguent particulièrement, Sabrina Daulaus remporte 4 médailles dont une en or et Alain Akakpo remporte 3 médailles dont 1 en or.

 

Trente militaires blessés, vétérans et civils du ministère des Armées défendront les couleurs de la France dans 10 disciplines. Découvrez les athlètes dans cet article.

 

Les Jeux Invictus (en anglais : Invictus Games) sont une compétition multisports pour soldats et vétérans de guerre blessés et handicapés. S'inspirant des Jeux Paralympiques, ils tirent leur nom du poème Invictus de William Ernest Henley ; le slogan, I AM (« Je suis »), renvoie d'ailleurs aux deux derniers vers du poème (I am the master of my fate: I am the captain of my soul, soit « Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme »).

Les Jeux sont l'idée initialement du prince Harry de Galles. Il s'appuie sur les Warrior Games (« Jeux des Guerriers ») pour soldats et vétérans américains handicapés, et souhaite lancer un événement similaire mais de portée internationale.

 

Podium français > Invictus Games 2017

 

Or

Alain Akakpo - 400m IT3

Sabrina Daulaus - 400m IT2/IT3

 

Argent

Alain Akakpo - 100m IT3

Alain Akakpo - 200m IT3

Sabrina Daulaus - 100m IT1/IT3

Sabrina Daulaus - 200m IT1/IT3

Sabrina Daulaus - Lancer disque IF1/IF3

Jonathan Hamou - 400m IT3

Sébastien Pradalier - 400m IT5

 

Bronze

Sébastien Pradalier - 200m IT5

Djamel Mastouri - 400m IT3

 

Photo : Invictus Games 2017

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 21 sep, à 18h50

Invictus Games 2017

Toronto A Toronto (Canada), du 23 au 30 septembre

 

L’équipe de France militaire participera à la troisième édition des Invictus Games à Toronto, au Canada, du 23 au 30 septembre 2017. Trente militaires blessés, vétérans et civils du ministère des Armées défendront les couleurs de la France dans 10 disciplines. Découvrez les athlètes dans cet article.

Pour six d’entre eux ce sera leur troisième participation dont le capitaine David Travadon.

 

Les Jeux Invictus (en anglais : Invictus Games) sont une compétition multisports pour soldats et vétérans de guerre blessés et handicapés. S'inspirant des Jeux Paralympiques, ils tirent leur nom du poème Invictus de William Ernest Henley ; le slogan, I AM (« Je suis »), renvoie d'ailleurs aux deux derniers vers du poème (I am the master of my fate: I am the captain of my soul, soit « Je suis le maître de mon destin, Je suis le capitaine de mon âme »).

Les Jeux sont l'idée initialement du prince Harry de Galles. Il s'appuie sur les Warrior Games (« Jeux des Guerriers ») pour soldats et vétérans américains handicapés, et souhaite lancer un événement similaire mais de portée internationale.

 

Effectif français :

David Travadon (capitaine) - 3ème participation / disciplines : basket - cyclisme - rameur

Alain Akakpo - 3ème participation / athlétisme - rameur - volley

Cedric Arci - 2ème participation / basket - cyclisme - natation - rameur

Benjamin Atgie - 3ème participation / athlétisme - basket - natation -rameur - volley

Eric Baudrit - 2ème participation / natation - rameur - tir à l'arc - volley

Remy Boulle - 1ère participation / athlétisme - basket - cyclisme - natation - rameur

Olivier Boutier - 1ère participation / athlétisme - basket - cyclisme - rameur

Damien Brou - 2ème participation / cyclisme - rameur

Laurent Charlot - 2ème participatipn / haltérophilie - rameur

François Cholley - 1ère participation / natation - rameur - tir à l'arc - volley

Linda Coyac - 2ème participation / athlétisme - natation - rameur - tir à l'arc - volley

Florian Cieplak - 2ème participation / athlétisme - rameur - tir à l'arc - volley

Sabrina Daulaus - 1ère participation / athlétisme - natation - rameur - volley

François-Xavier David - 2ème participation / athlétisme - natation - rameur - volley

Sébastien David - 2ème participation / natation - rameur - tir à l'arc - volley

Ludovic Failly - 1ère participation / natation - rameur - tir à l'arc / volley

Baptiste Dolet-Fayet - 1ère participation / athlétisme - natation - rameur

Fabian Frily - 2ème participation / athlétisme - basket - rameur - tir à l'arc

Ludovic Gest - 1ère participation / athlétisme - basket - rameur - tir à l'arc

Franck Gibot - 2ème participation / athlètisme - rameur, tir à l'arc - volley

Jonathan Hamou - 2ème participation / athlétisme - natation - rameur - volley

Pierre Maillard - 1ère participation / athlétisme - rameur - volley

Djamel Mastouri - 2ème participation / athlétisme - rameur - volley

Michael Mayali - 3ème participation / athlétisme - basket - rameur

Raphael Perriraz - 2ème participation / basket - tir à l'arc - rameur

Sébastien Pradalier - 2ème participation / athlétisme - basket - cyclisme - rameur

Henri Rebujent - 3ème participation / auto - basket - cyclisme - rameur

Franck Robin - 3ème participation / cyclisme - basket - rameur

Francesca Rocca - 1ère participation / athlétisme - haltérophilie - rameur - volley

Arnaud Sallembien - 1ère participation / cyclisme - rameur

 

Photo : Invictus Games Team France

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 14 sep, à 09h00

Jeux Paralympiques d'été 2024

Paris A Paris (France), du 04 au 15 septembre

 

C’est maintenant officiel : Paris accueillera les Jeux Olympiques et Paralympiques en 2024. Comme l’ensemble du mouvement sportif, la Fédération Française Handisport, se réjouit de ce dénouement heureux.

 

Depuis Lima au Pérou aux côtés de l’équipe de la candidature, Frédéric Delpy, Président de la Fédération Française Handisport ne cache pas son enthousiasme : « C’est un sentiment incroyable. Bravo à l’équipe de la candidature, merci au CIO et à l’IPC pour leur confiance. La mobilisation de l’ensemble des acteurs du sport français a su séduire et convaincre. Je suis fier que la fédération française handisport ait pu y contribuer. Je veux saluer tous nos licenciés et sportifs qui ont apporté leur appui, et nos clubs qui ont défendu ce beau projet à travers différentes opérations dans l’hexagone. »

 

Il précise : « Le plus important pour moi, c’est que, pour la première fois les Paralympiques d’été auront la France comme terrain de Jeux ! Que ce soit d’un point de vue sportif ou sociétal, les enjeux sont colossaux et extraordinaires à la fois. Avec toutes les forces du mouvement handisport mobilisées, aux côtés du Comité d’organisation qui va voir le jour, je compte bien mettre tout en œuvre pour qu’il y ait un avant et un après Paris 2024. Je suis convaincu que le sport doit et fera changer définitivement le regard sur le handicap en France. Au lendemain des Jeux, le handicap ne doit plus être un frein, une gêne, une faiblesse mais bel et bien une force ! Les Anglais y sont parvenus en 2012, que cela nous inspire également, c’est une médaille collective que nous devons absolument remporter en 2024 ! ».

 

Sept ans pour grandir

Durant les sept prochaines années, la Fédération Française Handisport souhaite bénéficier, comme tous les acteurs du sport tricolore, de l’engouement généré autour de ces Jeux, pour accroître son rayonnement, son message et son action en faveur du « sport pour tous ». Les Jeux sont aussi un moyen de rappeler sans relâche la nécessité de pratiquer une activité physique et sportive, tout particulièrement pour une personne en situation de handicap. « Nous mettrons tout en œuvre pour garantir un accueil à la hauteur du défi qui est devant nous maintenant, dans nos clubs. Nous continuerons d’apporter une attention particulière face à la singularité de nos pratiquants en leur proposant un encadrement et une pratique adaptés et sécurisés. Les Jeux ne toucheront pas seulement quelques championnes et champions de haut-niveau, tous les styles de pratique, tous les âges, tous les publics doivent bénéficier de la synergie positive et durable des Jeux Olympiques et Paralympiques. » précise Frédéric Delpy

 

Sept ans pour gagner

Mais pour que la fête soit totale, la France devra figurer de façon marquante dans le haut du classement. L’objectif sportif de la Fédération Française Handisport sera d’offrir les conditions optimales de réussite aux sportifs, en s’inscrivant dans la dynamique et la trajectoire qui sera fixée par le Comité Paralympique et Sportif Français, aux côtés des autres fédérations concernées. L’objectif de 15 médailles d’or est clairement visé, soit 6 de plus qu’aux Jeux paralympiques de Rio, dans les 12 disciplines que gère la fédération : athlétisme, basket fauteuil, boccia, cécifoot, cyclisme, escrime fauteuil, goalball, haltérophilie, natation, tennis de table, tir à l’arc et rugby fauteuil.

Frédéric Delpy« Dans la perspective 2024, la Fédération Française Handisport souhaite porter un projet de performance ambitieux, au service du mouvement paralympique français. Au vu de nos 60 années d’expertise et de notre connaissance de l’ensemble des disciplines paralympiques, la Fédération jouera un rôle déterminant de détection, d’orientation sportive, de prise en compte singulière et de formation des sportifs. Cet objectif de 15 titres paralympiques pour les athlètes handisport, implique la mobilisation de tous les acteurs du mouvement, avec le concours de tous nos partenaires historiques et institutionnels, comme l’Education Nationale, les sports militaires et les grandes associations nationales du handicap. »

 

Sept ans pour changer les regards

L’enjeu sociétal de l’organisation des Jeux dépasse largement l’échéance 2024. En France, les Anglais sont souvent cités en exemple, comme modèle d’intégration du handicap et de développement de l’accessibilité. Le challenge qui se présente à la France sera de prendre avec autant d’exigence et de réussite ce virage, de l’amélioration des infrastructures existantes jusqu’à l’évolution volontaire des mentalités face aux questions liées au handicap.

Pour le Président de la FFH, si le constat n’est pas sombre, le défi reste incontournable : « Beaucoup de progrès ont été faits au niveau de l’accessibilité ces dernières années. Il ne faut pas oublier que Paris est une ville déjà bien avancée sur le sujet, qui ne part pas de zéro, même si des ajustements sont nécessaires. Notre mission dépasse le cadre du périphérique parisien, et même de nos frontières car nous serons sous le regard des caméras du monde entier. Ces Jeux sont l’opportunité de prises de consciences majeures et collectives et d’attentions permanentes, dans de nombreux domaines sociaux, dont notre posture face au handicap. Gommer tous les grands ou petits obstacles, parfois si simples à corriger ou à mieux réguler, avec bon sens, ceux qui entravent les journées d’une personne en fauteuil, non-voyante, sourde, de petite taille, d’une personne âgée ou même d’une maman qui pousse un landau… L’accessibilité est un défi qui nous concerne tous. L’héritage des Jeux de 2024 doit permettre de faire enfin ce bond en avant sans précédent sur les questions liées au handicap, pour devenir, à notre tour, exemplaires et inspirants.Nous l’attendons depuis si longtemps, nous y sommes, grâce aux Jeux !

 

Frédéric Delpy conclut : « Ne manquons pas ce rendez-vous. Sept ans seulement pour le préparer… retroussons-nous les manches, sans attendre. Prêts à accueillir le Monde avec enthousiasme, confiance, volonté de gagner, grandir et changer les regards ! »

 

Plus d’informations sur le site officiel de PARIS 2024 paris2024.org/fr  

 

Photo : CPSF

Communiqué : FFH

Athletisme

Posté le 13 sep, à 19h49

Jeux Paralympiques d'été 2024

Paris A Paris (France), du 04 au 15 septembre

 

La ville de Paris est officiellement élue ville hôte des Jeux Olympiques et Jeux Paralympiques 2024 ce mercredià Lima au Pérou, lors de la 131e session du Comité International Olympique.

 

Ce sera la toute première fois que Paris organisera les Jeux Paralympiques, l'événement n'existant pas lors de la dernière célébration des Jeux à Paris en 1924.

 

Les Jeux Paralympiques de Paris 2024 constitueront l'apogée d'une aventure sportive de sept années, particpant à une meilleure intégration des personnes en situation de handicap.

 

La vision du mouvement paralympique est de « permettre aux athlètes paralympiques d’atteindre l’excellence sportive et d’être une source d’inspiration et d’enthousiasme pour le monde ».

 

Ses valeurs sont le courage, la détermination, l’égalité et l’inspiration :

 

Courage - l'esprit unique de l'athlète paralympique qui sait qu'il peut réaliser ce qui semble improbable pour le grand public

Détermination - l'idée que les athlètes paralympiques poussent leurs aptitudes physiques jusqu'à une limite absolue

Egalité - le sport paralympique comme outil de changement et de réduction des barrières de discrimination sociale pour les personnes en situation de handicap

Inspiration - l'effet qu'ont les émotions intenses et personnelles qui se dégagent des histoires et exploits des athlètes paralympiques dans la vie quotidienne du grand public

 

Les Jeux Paralympiques de Paris 2024 représenteront une formidable opportunité de célébrer une société qui progresse grâce aux talents et aux compétences de tous ses citoyens.

 

Grâce à l’énergie des Jeux, la France franchira une étape essentielle vers une société plus équitable et solidaire, garantissant pleinement le droit d’accès universel au sport pour tous ses habitants.

 

Marie-Amélie Le Fur : « Le sport a été un fil rouge tout au long de ma vie. Ce moteur m’a permis de me construire en tant que citoyenne, évidemment comme athlète et aujourd’hui comme manager. Le message que porte Paris 2024 est celui d’une société plus inclusive et qui partage une vision positive du vivre-ensemble. L’horizon des Jeux en 2024 est positif, il est fédérateur et résolument optimiste pour tous les athlètes, quel que soit leur handicap ».

 

Pour Paris 2024 et le CPSF, la phase de candidature et les Jeux Paris 2024 sont une occasion unique de développer la pratique de tous les sports et pour tous les publics. Ils sont aussi un accélérateur de politiques publiques en matière d’accessibilité et un outil clef pour contribuer à changer le regard sur le handicap.

 

Emmanuelle Assmann, présidente du Comité Paralympique et Sportif Français : « La présentation du projet Paris 2024 aux acteurs du handicap français est très importante pour mettre en lumière les ambitions du comité de candidature en matière d’accessibilité et de changement de regard sur le handicap. Paris 2024 est fermement engagé à assurer un niveau d’accessibilité exemplaire pour tous les sites de compétitions et à proposer une expérience optimisée des Jeux pour les personnes en situation de handicap. Un rendez-vous planétaire tel que les Jeux, au-delà de l’image d’excellence véhiculée par le sport de haut niveau, doit aussi être l’occasion de valoriser des enjeux sociétaux notamment dans la dimension du « vivre ensemble ». Je crois au pouvoir du sport et d’un tel événement pour participer à l’évolution, ne serait-ce qu’un peu, de notre société. Pour moi l’accessibilité c’est l’accès pour et par tous à la cité et aux infrastructures mais aussi à une offre de pratique sportive diversifiée et de qualité. Je suis persuadée que les Jeux Olympiques et Paralympiques à Paris en 2024 seront un formidable accélérateur de changement. »

 

Source photo : France TV

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 06 sep, à 18h00

World Dwarf Games 2017

Guelph A Guelph (Canada), du 05 au 12 aout

 

La France remporte 41 médailles (15 en or, 15 en argent et 10 en bronze) lors de la septième édition des World Dwarf Games 2017 à Guelph (Ontario) au Canada du 5 au 12 août, durant la compétition 13 français étaient en lice.

Pour cette septième édition, environ 400 athlètes d'une vingtaine de pays étaient présents sur place. 

 

>>> Page facebook Team France <<<

 

La France récolte une belle moisson avec un total de 41 médailles et termine 5ème au classement des médailles, dominé et de loin par les Etats-Unis avec 293 médailles, la Grande-Bretagne termine deuxième et le Canada complète le podium. 

Mention spéciale au français Jean-Marcel Guillas qui remporte à lui seul 8 médailles.

 

World Dwarf Games ?

Les World Dwarf Games sont les jeux mondiaux (équivalent aux Jeux Paralympiques) des personnes de petite taille.

Pour cette septième édition, l’engouement était total : selon les organisateurs, la participation n’a jamais été aussi forte depuis la première édition qui s’est déroulée à Chicago en 1993. 

Les Jeux ont lieu tous les quatre ans et sont soutenus par la fédération internationale des athlètes de petite taille (International Dwarf Athletic Federation). Les athlètes s’affrontent dans différentes disciplines et épreuves sportives comme l'athlétisme, la natation, le badminton, le tennis de table, le tir à l'arc... 

Chaque participant est placé dans une catégorie en fonction de son âge, de son poids et du classement de son nanisme (qui dépend du poids et de la portée des bras). 

 

Classement des médailles :

1 - Etats-Unis / 293 médailles dont 116 en or

2 - Grande-Bretagne / 201 médailes dont 80 en or

3 - Canada / 105 médailles dont 41 en or

----------------------

4 - Australie / 57 médailles dont 34 en or

5 - France / 41 médailles dont 15 en or

 

Photo : Team France WDG2017

Article : Coeur Handisport

Publicité

Athletisme

Posté le 27 jui, à 17h30

Jeux de la Francophonie 2017 - 8ème édition

Abidjan A Abidjan (Côte d'Ivoire), du 21 au 30 juillet

 

Les athlètes français Dimitri Pavade et Michael Mayali font le doublé or et argent en saut au longueur et sur 200m en catégorie T44 à la huitième édition des Jeux de la Francophonie à Abidjan en Côté d'Ivoire du 21 au 30 juillet.

Les Jeux de la Francophonie sont une compétition multisports et des concours culturels en épreuves individuelles ou par équipes. Ils sont organisés tous les 4 ans et mettent aux prises les représentants des pays membres de la Francophonie.

 

Podium saut en longueur - catégorie T44 :

1-Dimitri Pavade (France) - 6,35 m

2-Michael Mayali (France) - 5,04 m

3-Tristan Gael Kangbazou (République Centrafricaine) - 4,41 m

Hebergeur d'image

 

Podium 200m - catégorie T44 :

1-Dimitri Pavade (France) - en 24.48

2-Michael Mayali (France) - en 25.73

3-Tristan Gael Kangbazou (République Centrafricaine) - en 27.21

Hebergeur d'image

 

Source photo : Dimitri Pavade

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 24 jui, à 19h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Les frères jumeaux de 23 ans, Abdellatif Baka et Fouad Baka réalisent un incroyable doublé en décrochant l'or et l'argent sur 800m et 1500m aux championnats du monde d'athlétisme 2017 qui se déroulaient au stade olympique de Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

 

Malvoyants depuis leur naissance, les frères Baka ont débuté l’athlétisme à l’âge de 9 ans à Sétif, ville dont ils sont originaires. En effetl, les jumeaux, classés dans la catégorie T13, celle des malvoyants, ont une vision trouble à environ trois mètres. "Ce n'est pas vraiment un handicap, on est nés comme ça, on est habitués", décrivent-ils.

 

Les frères jumeaux font un premier doublé sur 1500m le mercredi 19 juillet, durant lequel le champion paralympique en titre et recordman 2016 Abdellatif Baka remporte le titre en 3:52.82 devant Fouad Baka 2ème, qui remporte sa toute première médaille au niveau international.

Puis ils font un deuxième doublé sur 800m le samedi 22 juillet, durant lequel Fouad Baka remporte le tout premier titre de champion du monde de sa carrière avec un temps de 1:51.60

 

"Sérieux, travailleurs, gentils", selon leur entraîneur Abderahmane Brahmi, ils ont placé le sport au centre de leur vie. Mais c'est en participant à de nombreuses compétitions avec les valides en Algérie qu'ils sont devenus de "vrais compétiteurs". Puis il ajoute "La présence de l'un rassure l'autre, ils se complètent bien".

 

Podium 800m hommes T13 : 

1-Fouad Baka (Algérie) - en 1:51.60

2-Abdellatif Baka (Algérie) - en 1:51.69

3-Mohamed Amguoun (Maroc) - en 1:51.84

Hebergeur d'image

Vidéo de la course > 800m

 

Podium 1500m hommes T13 :

1-Abdellatif Baka (Algérie) - en 3:52.82

2-Fouad Baka (Algérie) - en 3:52.07

3-Jaryd Clifford (Australie) - en 3:53.31

Hebergeur d'image

Vidéo de la course > 1500m

 

A savoir

Abdellatif Baka détient le record du monde sur 800m T13 en 1:50.70 réalisé à Séoul en Corée du Sud en date du 13 mai 2015.

Abdellatif Baka détient le record du monde sur 1500m T13 en 3:48.29 réalisé aux Jeux Paralympiques à Rio au Brésil en date du 11 septembre 2016.

 

Source photo : Para Athletics

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 23 jui, à 21h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

La France remporte 8 médailles (4 en argent et 4 en bronze) aux championnats du monde d'athlétisme à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet. Une équipe de France en pleine reconstruction sur le plan sportif et du collectif. 

La sensation de cette équipe de France est Pierre Fairbank, qui étoffe son palmarès en remportant 3 médailles (1 en argent et 2 en bronze) alors qu'il est dans une catégorie ou les adversaires de très grande qualité ne manquent pas...

Deux autres athlètes se distinguent plus particulièrement, car Angelina Lanza et Jean Baptiste Alaize remportent leur toute premère médaille aux championnats du monde. 

Par contre il n'y aura pas eu de marseillaise pour fêter un titre en or, cela manque cruellement au bilan 2017, mais il faut prendre en compte les nombreux obstacles et rebondissements pour les bleus... Cela a commencé par le forfait de la capitaine de l'équipe Nantenin Keita juste avant les mondiaux, puis il y a eu les terribles disqualifications de Timothee Adolphe et Charles-Antoine Kouakou. Cette édition laissera des traces, qui seront riches d'enseignements pour beaucoup d'entre eux dont les jeunes qui ont pu évoluer pour la première fois au plus haut niveau.

Sinon on retiendra l'excellente analyse et expertise de la triple championne paralympique Marie-Amelie Le Fur, qui était consultante pour France Télévisions pendant le direct des finales sur France Ô.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

Championnats du monde d'athlétisme > Historique

 

Argent

Mandy François-Elie 200m T37

Louis Radius T38

Arnaud Assoumani saut en longueur T47

Pierre Fairbank 800m T53

 

Bronze

Jean Baptiste Alaize saut en longueur T44

Angelina Lanza aut en longueur T47

Pierre Fairbank 200m T53

Pierre Fairbank 400m T53

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF 

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 23 jui, à 12h30

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Angelina Lanza remporte la médaille de bronze au saut en longueur en catégorie T47 avec un meilleur saut à 5,22 m au 6ème essai.

 

Un concours du saut complètement fou, quatrième avant le dernier saut, Angélina s'arrache pour faire 5,22 m et prend provisoirement la seconde place. Mais dans la foulée, la jeune britannique de 17 ans Polly Maton contre toutes attentes réalise un saut à 5,23 m et prend la seconde à Angélina sur le fil pour 1 cm.

Elle remporte ainsi la huitièime médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A savoir :

- le record du monde du saut en longueur catégorie T47 est détenu par l'Australienne Carlee Beattie avec une marque à 6,01 m réalisé Sydney en Australie en date du 9 mars 2013.

- le record d'Europe du saut en longueur catégorie T47 est détenu par la russe Nikol Rodomakina avec une marque à 5,92 m réalisé aux championnats du monde d'athlétisme à Lyon en France en date du 23 juillet 2013

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium saut en longueur - catégorie T47 :

1-Taleah Williams (Etats-Unis) - 5,27 m

2-Polly Maton (Grande-Bretagne)- 5,23 m 

3-Angelina Lanza (France) - 5,22 m

Hebergeur d'image

 

Les sauts d'Angelina Lanza :

1 - 4,97 m

2 - 4,61 m

3 - X

4 - 5,03 m

5 - X

6 - 5,22 m

Hebergeur d'image

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 22 jui, à 21h26

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Louis Radius vice-champion du monde (médaille d'argent) sur 1500m en catégorie T38 avec un temps de 4:12.25. Il réalise un finish de folie qui lui permet de prendre la deuxième place sur le fil.

Il remporte ainsi la septième médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A savoir :

- le record du monde sur 1500m catégorie T38 est détenu par l'Australien Deon Kenzie avec un temps de 4:05.11 réalisé à Sydney en Australie en date du 31 mars 2017

- le record d'Europe sur 1500m catégorie T38 est détenu par le français Louis Radius avec un temps de 4:10.17 réalisé aux championnats du monde d'athlétisme à Doha au Qatar en date du 30 octobre 2015

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 1500m hommes - catégorie T38 :

1-Deon Kenzie (Australie) - en 4:06.68

2-Louis Radius (France) - en 4:12.25

3-Abbes Saidi (Tunisie) - en 4:12.37

Hebergeur d'image

 

Palmarès de Louis Radius sur 1500m :

2017 - Vice-champion du Monde

2016 - Médaillé de bronze aux Jeux Paralympiques

2016 - Champion d'Europe

2015 - Vice-champion du Monde 

2014 - Vice-champion d'Europe

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Publicité

Athletisme

Posté le 20 jui, à 22h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Pierre Fairbank vice-champion du monde (médaille d'argent) sur 800m en catégorie T53 (fauteuil) avec un temps de 1:41.97. C'est le triplé pour Pierre après sa médaille de bronze sur 200m de dimanche et la médaille de bronze sur 400m de mardi.

Il remporte ainsi la sixième médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A noter que Nicolas Brignone termine 6ème de la finale en 1:45.85.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 800m - catégorie T53 :

1-Brent Lakatos (Canada) - en 1:40.14

2-Pierre Fairbank (France) - en 1:41.97

3-Pongsakorn Paeyo (Thailande) - en 1:42.07

Hebergeur d'image

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 19 jui, à 22h40

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Arnaud Assoumani vice-champion du monde (médaille d'argent) au saut en longueur en catégorie T47 avec un meilleur saut à 7,13 m au 4ème essai. Il remporte ainsi la 5ème médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

Une belle confirmation d'Arnaud Assoumani après sa médaille de bronze aux Jeux Paralympiques de Rio 2016.

A savoir : le record du monde du saut en longueur T47 est détenu par Arnaud Assoumani avec une marque de 7,58 m en date du 22 janvuer 2011 - Mondiaux de Christchurch.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium saut en longueur - catégorie T47 :

1 - Hao Wang (Chine) - en 7,18 m

2 - Arnaud Assoumani (France) - en 7,13 m

3 - Tobi Fawehinmi (Etats-Unis) - en 7,03 m

Hebergeur d'image

 


Les sauts d'Arnaud Assoumani :
1 - X
2 - 7,10 m
3 - X
4 - 7,13 m
5 - 7,05 m
6 - X

Hebergeur d'image

 

Crédit photo : CPSF 2016 - Grégory Picout

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 18 jui, à 21h40

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Pierre Fairbank médaillé de bronze sur 400m en catégorie T53 (fauteuil) avec un temps de 48.91. C'est tout simplement le doublé en bronze pour Pierre après le 200m de dimanche.

Il remporte ainsi la quatrième médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A noter que Nicolas Brignone termine 7ème de la finale en 52.12.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 400m - catégorie T53 :

1-Brent Lakatos (Canada) - en 47.56

2-Pongsakorn Paeyo (Thailande) - en 47.97 

3-Pierre Fairbank (France) - en 48.91

Hebergeur d'image

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 17 jui, à 23h30

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Jean-Baptiste Alaize médaillé de bronze au saut en longueur en catégorie T44 avec un meilleur saut à 6,82 m (record personnel) au 2ème essai. Il remporte ainsi la 3ème médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

Une bien belle performance, car c'est la tout première médaille de la carrèrre de Jean-Baptiste Alaize aux mondiaux d'athlétisme.

A savoir que le record du monde en catégorie T44 est détenu par l'Allemand Markus Rehm à 8,40 m et date des Mondiaux de Doha au Qatar (23 octobre 2015).

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium saut en longueur - catégorie T44 :
1-Markus Rehm (Allemagne) - 8,00 m
2-Ronald Hertog (Pays-Bas) - 6,94 m
3-Jean-Baptiste Alaize (France) - 6,82 m

Hebergeur d'image


Les sauts de Jean Baptiste Alaize :
1 - 6,38 m
2 - 6,82 m
3 - 6,28 m
4 - X
5 - 6,39 m
6 - 6,77 m

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 16 jui, à 21h00

Championnats du Monde d'athlétisme 2017

Londres A Londres (Royaume-Uni), du 14 au 23 juillet

 

Pierre Fairbank médaillé de bronze sur 200m en catégorie T53 (fauteuil) avec un temps de 26.01 (sa dernière médaille aux mondiaux sur cette même distance remonte à Lyon 2013). Il remporte ainsi la 2ème médaille de la délégation française aux championnats du monde d'athlétisme 2017 à Londres au Royaume-Uni du 14 au 23 juillet.

A noter que Nicolas Brignone termine 8ème de la finale en 27.57.

 

Les podiums français > Mondiaux 2017

 

Podium 200m - catégorie T53 :

1-Brent Lakatos (Canada) - en 25.29

2-Pongsakorn Paeyo (Thailande) - en 25.29

3-Pierre Fairbank (France) - en 26.01

Hebergeur d'image

 

 

Photo : Athlétisme Handisport - CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Publicité

page

Articles par page

Votre email
Mot de passe :

Flash

Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2017 Coeur Handisport
Publicités
Logo Coeur Handisport version 2017

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message