Athletisme

page

Articles par page

Athletisme

Posté le 20 aou, à 21h00

Championnats d'Europe d'athlétisme 2018

Berlin A Berlin (Allemagne), du 20 au 26 aout

 

Ronan Pallier vice-champion d'Europe du saut en longueur en catégorie T11 aux championnats d'Europe d'athlétisme du 20 au 26 août 2018 à Berlin en Allemagne.

 

Ronan Pallier devient vice-champion d'Europe (médaille d'argent) avec son meilleur saut au 6ème et dernier saut avec 6,16 m.

 

A savoir

- le record du monde du saut en longueur catégorie T11 est détenu par l'américain Lex Gilette avec une marque à 6,73 m réalisé à Mesa aux Etats-Unis en date du 10 mai 2014.

- le record d'Europe du saut en longueur catégorie T11 est détenu par l'espagnol Jose Rodriguez avec une marque à 6,67 m réalisé à Atlanta aux Etats-Unis en date du 18 août 1996

 

Podium saut en longueur T11

1 - Gerard Descarrega Puigdevall Espagne Drapeau : Espagne  avec 6,37 m

2 - Ronan Pallier France Drapeau : France  avec 6,16 m

3 - Xavier Porras Espagne Drapeau : Espagne  avec 6,09 m

 

Les sauts de Ronan Pallier

1 - 4,78 m

2 - 5,56 m

3 - 5,73 m

4 - 5,85 m

5 - 5,99 m

6 - 6,16 m

 

 

Photo : Athlétisme Handisport par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 09 jui, à 17h00

Championnats d'Europe d'athlétisme 2018

Berlin A Berlin (Allemagne), du 20 au 26 aout

 

La commission de sélection a rendu son verdict en sélectionnant un groupe de 37 athlètes (26 hommes dont 4 guides et 11 femmes) pour défendre les couleurs de la France aux prochains championnats d'Europe d'athlétisme à Berlin en Allemagne du 20 au 26 août 2018.

 

On notera que jamais une sélection tricolore n’avait eu autant d’athlètes dans ses rangs (dix nouveaux capés dont un guide), c’est l’ouverture et la prise d’expérience qui ont été mis en avant par le comité de sélection à deux ans des Jeux Paralympiques de Tokyo 2020, et le retour de Marie-Amélie Le Fur, championne paralympique du 400m et de la longueur à Rio 2016.

 

Pour rappel, la France avait terminé 5ème nation à Grosseto en Italie lors des derniers championnats d’Europe 2016 avec 20 médailles (10 en or, 4 en argent et 6 en bronze).

 

Palmarès français > championnats d'Europe d'athlétisme

 

11 femmes

Mandy François-Elie en catégorie T37

Manon Genest en catégorie T37 (1ère sélection)

Nantenin Keita en catégorie T13

Angelina Lanza en catégorie T46

Marie-Amelie Le Fur en catégorie T64

Orianne Lopez en catégorie T63

Alice Metais en catégorie T13 (1ère sélection)

Lucile Razet en catégorie T13 (1ère sélection)

Laure Ustaritz en catégorie T37

Rose Vandegou en catégorie F41 (1ère sélection)

Rose Welepa en catégorie F12

 

22 hommes

Timothee Adolphe en catégorie T11

Jean Baptiste Alaize en catégorie T64

Valentin Bertrand en catégorie T37

Sylvain Bova en catégorie T11 (1ère sélection)

Nicolas Brignone en catégorie T53

Julien Casoli en catégorie T54

Thierry Cibone en catégorie F34

Renaud Clerc en catégorie T37 (1ère sélection)

Alexandre Dipoko-Ewane en catégorie T46

Pierre Fairbank en catégorie T53

Tony Falelavaki en catégorie F44

David Gerber en catégorie T13 (1ère sélection)

Redouane Hennouni en catégorie T38 (1ère sélection)

Clavel Kayitare en catégorie T42

Jean-François Maitre en catégorie F54 (1ère sélection) 

Trésor Makunda en catégorie T11

Ronan Pallier en catégorie T11

Dimitri Pavade en catégorie T64

Louis Radius en catégorie T38

Moussa Tambadou en catégorie T37

Badr Touzi en catégorie F42

Marcelin Walico en catégorie F57

 

4 guides

Emeric Chattey

Yannick Fonsat

Germain Haewegene (1ère sélection)

Jeffrey Lami

 

Visuel ; World Para Athletics

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 09 jui, à 11h00

Japan Para Championships 2018

Maebashi A Maebashi (Japon), le 08 juillet

 

L'allemand Markus Rehm bat son propre record du monde du saut en longueur (catégorie T44) lors dss championnats d'athlétisme japonais (Japan Para Championships) à Maebashi au Japon le dimanche 8 juillet 2018

 

Son record tombe à 6 semaines des championnats d'Europe d'athlétisme à Berlin en Allemagne du 20 au 26 août 2018.

 

Nouveau record du monde pour Markus Rehm au saut en longueur (catégorie T44) avec un saut à 8,47 m

 

Il améliore ainsi son précédent record du monde de 7 cm qui était de 8,40 m et qui datait du 23 octobre 2015 aux Championnats du monde d'athlétisme à Doha au Qatar.

 

Source photo : Markus Rehm

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 03 jui, à 13h30

Championnats de France Elite d'athlétisme 2018

Albi A Albi (France), du 06 au 08 juillet

 

Pour la première fois, un athlète amputé tibial a été invité à disputer les championnats de France Elite d'athlétisme, ce week end à Albi dans le département du Tarn (81), du 6 au 8 juillet 2018. Jean-Baptiste Alaize tentera de briser la barrière des 7 mètres à la longueur.

 

© V. Joly / Coeur Handisport

 

Jean-Baptiste Alaize, sociétaire de l'ASML Fréjus, est le premier athlète amputé tibial à être invité à participer aux Championnats de France Elite, d'athlétisme qui se disputent au stadium d'Albi. Le sauteur en longueur de 27 ans, amputé d'un tibia, est engagé dans le concours de qualifications du saut en longueur, le samedi 7 juillet à 13h35. Déjà sacré champion de France handisport avec un saut à 6,80m dans sa catégorie (T44), il y a deux semaines à Belfort, Alaize, tentera de s'approcher des 7 mètres, et ainsi améliorer son record de France (6,97m).

 

« Un rêve qui se réalise » et « un véritable honneur » a écrit le Drômois d’origine burundaise, sur les réseaux sociaux.

 

Cette participation aux Championnats de France Elite constituera une excellente préparation pour les championnats d'Europe d'athlétisme qui se dérouleront à Berlin en Allemagne du 20 au 26 août 2018.

 

Programme

7 juillet à 13h35 | Qualifications longueur

8 juillet à 15h45 | Finale longueur

 

Photo : CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 23 jui, à 11h30

Championnats de France d'athlétisme 2018

Belfort A Belfort (France), du 22 au 23 juin

 

Timothée Adolphe bat à nouveau son propre d'Europe sur 200m (catégorie T11) lors de la première journée des championnats de France d'athlétisme Elite, le vendredi 22 juin au stade Roger Serzian à Belfort (90) en région Bourgogne-Franche-Comté.

 

Un nouveau record qui tombe à deux mois des championnats d'Europe d'athlétisme à Berlin en Allemagne du 20 au 26 août 2018.

 

Record d'Europe pour Timothée Adolphe sur 200m (catégorie T11) en 0:22.46 avec son guide Yannick Fonsat.

Il ne manque plus que 5 centièmes pour battre le record du monde de l'américain David Brown qui est de 0:22.41

 

Son ancien record sur 200m en 0:22.66 datait du 34ème metting international d'athlétisme de Montgeron - 13 mai 2018

 

Photo : CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Publicité

Athletisme

Posté le 23 jui, à 11h30

Championnats de France d'athlétisme 2018

Belfort A Belfort (France), du 22 au 23 juin

 

L'athlète née à Vendôme aura son nom dans l'édition 2019 du Petit Larousse illustré. 

 

Multi-médaillée et officier de la légion d'honneur, Marie-Amélie Le Fur valait bien un Larousse ! L'athlète, née à Vendôme, dans le Loir-et-Cher, figurera dans l'édition 2019 du célèbre dictionnaire illustré. 
 

De Marianne à Larousse


Victime d'un grave accident de scooter en 2004, elle doit être amputée de la jambe gauche, jusqu'au genou. "J'ai été amenée à recourir seulement 4 mois après mon accident, médicalement on me disait qu’il faudrait attendre une année minimum. Cependant, j’ai trouvé la force de me fixer de nouveaux objectifs", explique-t-elle sur son site internet

Son palmarès impressionnant - huit médailles aux Jeux Paralympiques et douze médailles en championnat du monde, entre autres - et son parcours lui ont attiré un nouvel honneur. En janvier, le maire de Saint-Roch, en Indre-et-Loire, l'a choisie pour incarner la marianne de sa ville

Celle qui, dans le civil, travaille chez EDF, s'est aussi fait fort de promouvoir le handisport et de faire parler du handicap, "pour mieux le faire accepter dans les mentalités". 

Nommée au côtés de la cheffe Hélène Darroze ou du prix Nobel de littérature Kazuo Ishiguro, notre championne rejoint les grands athlètes comme Teddy Rinner, avec qui elle a co-présidé le comité des athlètes Paris 2024. 

 

Photo : EPA/MAXPPP

Athletisme

Posté le 14 mai, à 07h45

Meeting international d'athlétisme 2018

Montgeron A Montgeron (France), le 13 mai

 

Timothée Adolphe fait sensation en battant ses deux records d'Europe sur 100m et 200m (catégorie T11) lors du 34ème metting international d'athlétisme (dimanche 13 mai 2018) au stade Pierre de Coubertin à Montgeron dans le département de l'Essonne (91).

 

Les records tombent à trois mois environ des championnats d'Europe d'athlétisme à Berlin en Allemagne du 20 au 26 août 2018.

 

Habituellement il est très complexe de faire valider les records par le Comité International Paralympique (CIP), mais pour la première fois au meeting de Montgeron il y avait un juge du CIP, ce qui devrait contribuer à l'homologation officiel des records.

 

Nouveau record d'Europe sur 100m (catégorie T11) en 0:11.09 avec son guide Jeffrey Lami

 

Son ancien record sur 100m en 0:11.11 datait des Jeux Paralympiques de Rio - 10 septembre 2016 

 

----------------------------------------------------------------------------

 

Nouveau record d'Europe sur 200m (catégorie T11) en 0:22.66 avec son guide Yannick Fonsat

 

Son ancien record sur 200m en 0:22.96 datait de l'Open de Paris - 31 mai 2017

 

Photo : CPSF par Florent Pervillé

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 27 avr, à 08h00

Marathon de Londres 2018

Londres A Londres (Royaume-Uni), le 22 avril

 

Le britannique Simon Kindleysides, un homme de 34 ans paralysé à partir de la taille, est parti dimanche à 10 heures et a fini le Marathon de Londres en 36 heures, devenant ainsi le premier homme paralysé à terminer le parcours à pied.

 

Mais il s'est vu refuser la médaille de finisher parce qu'il a terminé la course avec un jour de retard. Il a reçu des médailles de la part de sympathisants et a également reçu le prix Spirit of London, décerné par le marathon de Londres aux participants qui ont «véhiculé l'esprit unique» de la course.

 

Pour accomplir son exploit, il a utilisé la technologie israélienne : l’exosquelette ReWalk, un outil pour les patients souffrant de lésions de la moelle épinière qui les aide à marcher de façon autonome à l’aide d’ordinateurs et de détecteurs de mouvement.

 

« Je suis épuisé, je ne vais pas mentir », a déclaré Kindleysides dans une vidéo YouTube filmée à 8h41 le lendemain matin après son départ, après avoir parcouru 25 km tandis que les conducteurs klaxonnaient et les fans applaudissaient.

 

« Je vais arriver à la ligne d’arrivée. »

 

« C’est la plus longue [marche] de toute ma vie », a-t-il déclaré à 35 km. Et au 40ème kilomètre, il a déclaré : « allez ! J’y suis presque là. »

 

Il a fini en 26,2 heures les 42,2 kilomètres vers 23 heures lundi au milieu de la foule en liesse, levant les bras dans la victoire. Le vainqueur du marathon, Eliud Kipchoge, a franchi la ligne d’arrivée en un peu plus de deux heures.

 

Simon Kindleysides a été diagnostiqué en 2013 avec une maladie neurologique et une tumeur cérébrale bénigne qui l’a laissé paralysé à partir de la taille.

 

En 2012, Claire Lomas, paralysée à partir de la poitrine, a terminé le marathon aux Jeux Paralympiques de Londres en utilisant l’exosquelette ReWalk.

 

« Le soutien a été juste écrasant, tel un rêve devenu réalité », a déclaré Kindleysides à l’Eastern Daily Press. « C’est incroyable parce que je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi grand que ça l’a été. Mes enfants reçoivent de très bons commentaires à l’école et ils sont très fiers de leur père. »

 

« Je voulais juste montrer que tout est possible si vous y mettez votre volonté », a-t-il ajouté. « Vous pouvez rester au lit et vous sentir désolé pour vous-même ou sortir et profiter de votre vie, parce que vous êtes seulement ici qu’une fois. »

 

Simon Kindleysides a levé 6 500 pounds pour Brain Tumor Charity avec sa marche marathon, a expliqué l’Eastern Daily Press.

 

En juin 2015, Kindleysides a collecté plus de 5 000 £ pour une œuvre de bienfaisance lorsqu’il a fait Londres-Paris en bicyclette.

 

L’exosquelette ReWalk a été développé par ReWalk Robotics Ltd., une société israélienne cotée au Nasdaq. Son inventeur, Amit Goffer, est un ingénieur en mécanique qui est devenu paralysé à partir du haut de son dos après un accident.

 

L’exosquelette ReWalk permet de pouvoir marcher de manière indépendante et contrôlée, de manière similaire à celle d’une personne valide, car les ordinateurs et les détecteurs de mouvement effectuent le « soulèvement des charges lourdes ».

 

Le costume épouse les jambes des utilisateurs lorsqu’ils marchent, avec des béquilles pour les stabiliser. Les utilisateurs portent un système de contrôle à distance sur leurs poignets afin qu’ils puissent contrôler leurs mouvements. Pendant qu’ils marchent, les capteurs s’assurent que leur poitrine reste droite et équilibrée, leur permettant de faire des foulées sans tomber.

 

Le système contrôle le mouvement en utilisant des changements subtils du centre de gravité, imite la démarche naturelle et fournit une vitesse de marche fonctionnelle, permettant aux paraplégiques de se déplacer de manière indépendante.

 

ReWalk Robotics a déclaré en mars qu’en 2017, 107 systèmes ReWalk ont ​​été placés, dont 57 aux États-Unis, 37 sur les marchés européens et 13 sur d’autres marchés. La perte nette pour 2017 s’est établie à 24,7 millions de dollars et la perte nette était de 32,5 millions de dollars en 2016.

 

Le principal obstacle à la croissance des ventes est le prix de ReWalk, qui se situe entre 80 000 et 85 000 dollars, et l’entreprise cherche à obtenir son remboursement par les assurances de santé afin d’atteindre un public plus large, a déclaré Jeff Dykan, le président de ReWalk.

 

En avril, l’entreprise a entrepris une étude clinique sur un nouveau produit qui aidera à la réadaptation des personnes ayant subi un AVC.

Athletisme

Posté le 22 avr, à 12h00

Marathon de Londres 2018

Londres A Londres (Royaume-Uni), le 22 avril

 

Le britannique David Weir confirme en conservant son titre et l'australienne Madison De Rozario crée la sensation en catégorie T53/54 lors de la 38ème édition du marathon de Londres au Royaume-Uni, ce dimanche 22 avril 2018.

 

Deuxième victoire consécutive pour David Weir à Londres (avec un temps similaire à la précendente édition 2017), après un sprint incroyable face au redoutable suisse Marcel Hug et le jeune américain Daniel Romanchuk, qui fait de plus en plus parler de lui.

L'australienne Madison De Rozario crée la sensation en remportant son tout premier marathon au sprint, face aux grandes favorites.

 

Pour les français en lice, Pierre Fairbank termine à la 14ème place en 1:33.44, il ne termine pas dans le top 10 qui était son objectif mais il fait mieux que la précédente édition en 2017 et sa 18ème place. Le second français, Jean Marc Ternullo termine 36ème en 2:10.24

 

Podium hommes T53/54

1 - David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:31.15

2 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:31.15

3 - Daniel Romanchuk (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:31.16 

 

Podium femmes T53/54

1 - Madison De Rozario (Australie Drapeau : Australie) - en 1:42.58

2 - Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:42.58

3 - Susannah Scaroni (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:43.00

 

Palmarès Londres hpmmes & femmes T53/54

2018David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:31.15    | Madison De Rozario (Australie Drapeau : Australie) - en 1:42.58

2017 - David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:31.06   | Manuela Schar (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:39.57

2016 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:35.19                       | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:44.14

2015 - Joshua George,(Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1;31.31          | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:41.14

2014 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1;32.41                       | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:45.12

 

Photo : London Marathon

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 21 avr, à 07h40

Marathon de Londres 2018

Londres A Londres (Royaume-Uni), le 22 avril
 
Il était rentré 18ème (1er français) de la capitale anglaise la saison dernière. Dimanche 22 avril, Pierre Fairbank est de retour sur un marathon qui, en plus, sert de championnat du monde cette année.
 

Quiconque a un jour croisé la route de Pierre Fairbank le sait, derrière les kilos de médailles paralympiques, il y a un homme jovial et toujours enclin à un bon mot. Mais tout cela s’efface et laisse place à un air sérieux et concentré quand il repense à ce rond-point du 10e kilomètre au marathon de Londres.

Le passage à ne pas manquer. « L’an dernier, tout s’était joué à cet endroit, se souvient le champion de 46 ans. C’est dans un passage en descente, on arrive lancés et il y a ce petit rond-point difficile à négocier. Il faut être très concentré. Je m’étais fait piéger l’an dernier. »

 

Brent Lakatos, Marcel Hug et les autres

Résultat, le groupe de tête était alors parti sans lui. « Il était à 30 km/h, moi aussi. Je n’avais pas pu faire mon retard. » Il finira 18ème de ce marathon. Bien loin de ses tops 5 habituels dans les plus grandes épreuves : Paris, Tokyo, New York.

Et c’est cette place de taulier des longues distances que Pierre Fairbank a envie de retrouver. « Un top 10 ça serait bien », avance prudemment le natif de Hienghène.

Une prudence qui se comprend quand ensuite il égrène les noms des concurrents qui seront présents dimanche à Londres. Le Suisse Marcel Hug, vainqueur du marathon de Boston, l’Américain Joshua George, lauréat à Londres en 2015 ou encore le Canadien Brent Lakatos, grand rival de Pierre Fairbank sur les sprints paralympiques. « C’est l’épreuve la plus relevée de la saison, commente le Cagou. Comme cette course sera le support des Mondiaux, tous les meilleurs seront là. »

Pour Fairbank, ce marathon sera son premier grand rendez-vous de la saison après une première sortie en début d’année en Australie pour un meeting et une course de 10 km sur route. Il y avait terminé à la 2e place.

 

Nouméa, Belfort, Berlin

Mais à Londres, il lancera aussi une phase qui le mènera jusqu’aux championnats d’Europe à Berlin (du 20 au 26 août), en passant par les championnats de Calédonie la semaine prochaine puis les championnats de France au mois de juin à Belfort. « Une année de transition », résume son coach, Olivier Deniaud. « Pierre a connu une pause de quelques semaines au mois de mars pour des raisons personnelles, commente-t-il. On a pu bien travailler depuis le début du mois d’avril pour qu’il soit au mieux à ce marathon. Mais l’objectif principal, ce sont les championnats d’Europe 2018. »

Pour la suite, le double médaillé aux Jeux Paralympiques de Rio 2016 refuse toute pression. « Je prends chaque année comme elle vient, explique-t-il. Je fonctionne comme ça depuis Sydney 2000 (où il avait été médaillé d’or, NDLR). Ça me réussit plutôt bien (rires). » Alors les Mondiaux en 2019 et les Jeux Paralympiques en 2020, il y pensera plus tard. Après ce satané rond-point.

 

Palmarès Londres hpmmes & femmes T53/54

2017 - David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:31.06   | Manuela Schar (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:39.57

2016Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:35.19                     | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:44.14

2015Joshua George,(Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1;31.31        | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:41.14

2014 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1;32.41                     | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:45.12

 

Source photo : Pierre Fairbank 
Article : Coeur Handisport
Publicité

Athletisme

Posté le 17 avr, à 18h40

Marathon de Boston 2018

Boston A Boston (Etats-Unis), le 16 avril

 

Le Suisse Marcel Hug s'impose pour la quatrième année consécutive et l'américaine Tatyana McFadden renoue avec la victoire en catégorie T53/T54 lors de la 122ème édition du marathon de Boston aux Etats-Unis le 16 avril 2018.

 

Les temps réalisés sont lents par rapport aux précédentes éditions à cause des conditions climtatiques, mais les performance restent phénoménales. 

Marcel Hug a déclaré "Je suis très heureux d'avoir remproté mon 4ème marathon de Boston consécutif. C'était une course très difficile, certainement la plus complexe de ma carrière. Il faisait très froid, j'étais en train de geler. Content d'être à la maison pour une très courte pause avant que je fasse le voyage jeudi pour le marathon de Londres dimanche.

 

Podium hommes T53/54

1 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:46.26

2 - Ernst Van Dyk (Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud) - en 1:47.14

3 - Daniel Romanchuk (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:50.39

 

Podium femmes T53/54

1 - Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 2:04.39

2 - Susannah Scaroni (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 2:20.01

3 - Sandra Graf (Suisse Drapeau : Suisse) - en 2:26.32

 

Palmarès Boston hpmmes & femmes T53/54

2018 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:46.26                      | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 2:04.39

2017Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:18.04                      | Manuela Schar (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:28.17

2016 - Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:24.06                      | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:42.16

2015Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse) - en 1:29.53                      | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:52.54

2014Ernst Van Dyk (Afrique du Sud Drapeau : Afrique du Sud) - en 1:20.36   | Tatyana McFadden (Etats-Unis Drapeau : États-Unis) - en 1:35.06

 

Photo : CJ Gunther - Keystone]

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 08 avr, à 10h00

Marathon de Paris 2018

Paris A Paris (France), le 08 avril

 

Le japonais Hiroki Nishida s'impose et le français Julien Casoli termine au pied du podium en catégorie T53/54 lors de la 42ème édition du marathon de Paris au France, qui se déroulait le dimanche 8 avril 2018.

 

Podium hommes T53/54 :

1 - Hiroki Nishida (Japon Drapeau : Japon) - en 1:30.03

2 - David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:30.53

3 - Jorge Madera Jimenez (Espagne Drapeau : Espagne) - en 1:30.53

--------------

4 - Julien Casoli (France Drapeau : France)

 

Palmarès hpmmes T53/54

2018Hiroki Nishida (Japon Drapeau : Japon) - en 1:30.03

2017David Weir (Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni) - en 1:29.22

2016Rafael Botello Jimenez (Espagne Drapeau de l'Espagne) - en 1:32.02 

2015Julien Casoli (France Drapeau : France) - en 1:31.01

2014Marcel Hug (Suisse Drapeau : Suisse)

 

Photo : Marathon Paris

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 02 mar, à 11h00

Jeux Paralympiques d'été 2024

Paris A Paris (France), du 28 aout au 08 septembre

 

L'ancien champion Olympique Tony Estanguet (président du comité 2024) a notamment demandé à Martin Fourcade de le rejoindre dans le comité d'organisation des Jeux 2024.

 

C'est une étape de taille pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris. Le premier conseil d'administration du Comité d'organisation (Cojo) des Jeux 2024 se tient vendredi. "C'est le coup d'envoi aujourd’hui, l'équipe qui va organiser les Jeux se réunit pour la première fois", s'est félicité sur Europe 1 Tony Estanguet, le président du comité, qui a visiblement hâte de débuter. Invité d'Europe matin vendredi, il a dévoilé le nom des cinq personnalités du sport qui incarneront les Jeux 2024.

 

"J'ai souhaité que l'identité sportive de ce comité soit réel, c'est ce qui nous a fait gagner face à d'autres candidatures", a-t-il indiqué avant de lister les noms des sportifs concernés :

Marin Fourcade, médaillé d'or à Pyeongchang en biathlon et sportif français le plus titré aux Jeux Olympiques

Sarah Ourahmoune, vice-championne Olympique de boxe à Rio en 2016

- Nantenin Keïta, championne Paralympique du 400m à Rio en 2016

Guy Forget, double vainqueur de la Coupe Davis et directeur du tournoi de Roland-Garros

- Marie-José Perec, triple championne Olympique d'athlétisme en 1992 à Barcelone et 1996 à Atlanta

Guy Drut et Jean-Christophe Rolland compléteront également ce comité d'organisation, a enfin dévoilé Tony Estanguet en fin d'interview.

 

Notre concept est celui du partage, on veut partager les jeux avec le maximum de personnes

 

"Les athlètes ont un grand rôle à jouer". "La condition, c'était qu'ils aient des postes clefs, ils sont vraiment là pour s'impliquer dans l'organisation. On n'est pas là pour faire des photos mais pour travailler, faire en sorte que le concept des jeux réponde aux athlètes et que l'on aille chercher le grand public", fait valoir le triple champion olympique de canoë. "Notre concept est celui du partage, on veut partager les jeux avec le maximum de personnes, et pour cela les athlètes ont un grand rôle à jouer", ajoute-t-il.

 

Organiser un événement hors-norme. Alors que le Cojo ne compte pour l'heure qu'une vingtaine de personnes, Tony Estanguet espère recruter à terme jusqu'à 5.000 salariés pour organiser ces Jeux. "Il y aura également 50.000 bénévoles qui seront impliqués dans l'organisation, parce que l'on parle du plus grand événement planétaire, c’est 206 pays, 13 millions de spectateurs, 4 milliards de téléspectateurs… c'est une grosse machine !" Bref, des chiffres et des effectifs qui vont faire de l'ancien sportif l'un des plus grands patrons de France : "C'est vrai que c'est formidable pour moi. Je continue cette aventure avec enthousiasme", commente-t-il. "Ces jeux de Paris 2024 seront spectaculaires, uniques. On a vraiment envie que ça cartonne !"

 

Photos : Nantenin Keita

Athletisme

Posté le 02 mar, à 11h00

Jeux Paralympiques d'été 2024

Paris A Paris (France), du 28 aout au 08 septembre

 

L'athlète et coureur suisse en fauteuil roulant Marcel Hug a remporté le prestigieux Laureus World Sports Award 2018 dans la catégorie «meilleur sportif paralympique», lors d'une brillante cérémonie, le mardi 27 février à Monaco.

 

Les Laureus World Sports Awards sont des récompenses internationales décernées chaque année à des sportifs, de différentes disciplines confondues, qui ont le plus marqué le monde du sport l'année précédente, mais aussi à des associations ou personnes qui promeuvent le sport dans un but caritatif.

Les Laureus World Sports Awards, créés en 1999 par Daimler AG et Richemont, sont remis lors d'une cérémonie organisée par la Fondation Laureus. La première édition a eu lieu à Monaco le , et avait pour parrain Nelson Mandela qui a déclaré : « Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d'inspirer. Il a le pouvoir d'unir les gens comme peu d'autres. Il parle aux jeunes dans une langue qu'ils comprennent. Le sport peut créer de l'espoir, où autrefois il n'y avait que du désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour faire tomber les barrières raciales. Il se rit de tous les types de discrimination. »

 

Marcel Hug était nominé avec cinq autres sprotifs paralympique pour cette édition 2018 et a rejoint 11 lauréats lors de la cérémonie.

L'athlète et coureur en fauteuil roulant a remporté trois titres mondiaux sur 800m, 1500m et 5000m dans la catégorie très compétitive T54 aux championnats du monde d'athlétisme à Londres 2017. Il a également remporté quatre courses du World Marathon Majors à Boston, Berlin, Chicago et New York.

 

Les nominés 2018 :

Marcel Hug (Suisse) - athlétisme

Yui Kamiji (Japon) - tennis 

Oksana Masters (Etats-Unis) - ski nordique

Bibian Mentel-Spee (Pays-Bas) - snowboard

Jetze Plat (Pays-Bas) - triathlon

Markus Rehm (Allemagne) - athlétisme

 

Palmarès sportif paralympique depuis 2000 :

2000 : Drapeau de l'Australie  Louise Sauvage - Athlétisme

2001 : Drapeau de l'Australie  Vinny Lauwers - Nautisme

2002 : Drapeau des Pays-Bas  Esther Vergeer - Tennis

2003 : Drapeau de l'Australie  Michael Milton - Ski alpin

2004 : Drapeau du Canada  Earle Connor - Athlétisme

2005 : Drapeau du Canada  Chantal Petitclerc - Athlétisme

2006 : Drapeau de l'Afrique du Sud  Ernst van Dyk - Athletisme

2007 : Drapeau de l'Allemagne  Martin Braxenthaler - Ski alpin

2008 : Drapeau des Pays-Bas  Esther Vergeer - Tennis 

2009 : Drapeau du Brésil  Daniel Dias - Natation

2010 : Drapeau de l'Afrique du Sud  Natalie du Toit - Natation

2010 : Drapeau de l'Allemagne  Verena Bentele - Ski nordique

2012 : Drapeau de l'Afrique du Sud  Oscar Pistorius - Athlétisme

2013 : Drapeau du Brésil  Daniel Dias - Natation

2014 : Drapeau de la France  Marie Bochet - Ski alpin

2015 : Drapeau des États-Unis  Tatyana McFadden - Athlétisme

2016 : Drapeau : Brésil  Daniel Dias - Natation

2017 : Drapeau : Italie  Beatrice Vio - Escrime

2018 : Drapeau de la Suisse  Marcel Hug - Athlétisme

 

Photo : Getty

Article : Coeur Handisport

Athletisme

Posté le 25 fev, à 11h00

Marathon de Tokyo 2018

Tokyo A Tokyo (Japon), le 25 fevrier

 

Le japonais Hiroyuki Yamamoto et la suissesse Manuela Schar remportent en catégorie T53/54 la 12ème édition du marathon de Tokyo au Japon, qui se déroulait le dimanche 25 février 2018.

 

Podium hommes T53/54 :

1 - Hiroyuki Yamamoto (Japon) - 1:26:23

2 - Tomoki Suzuki (Japon) - 1:26:24

3 - Ernst Van Dyk (Afrique du Sud) - 1:31:36

 

Podium femmes T53/54 

1 - Manuela Schar (Suisse) - 1:43:25

2 - Tatyana McFadden (Etats-Unis) - 1:44:51

3 - Kiosame Tsubasa (Japon) - 1:46:17

Publicité

page

Articles par page

Votre email
Mot de passe :

Flash

Propulsé par HelloAsso
Publicité Google
Publicité Amazon
© 2015 - 2018 Coeur Handisport
Publicités
Logo Coeur Handisport version 2017

De gros travaux sont prévus durant tout le mois d'août. Il se peut que le site subisse des ralentissements ou soit momentannément indisponible. Merci de votre compréhension et de votre fidélité.

Envoyer un message

Nom/Prénom

Email

Saisir un email valide pour afficher la zone de message

- Ne pas enregistrer mes coordonnées

Votre message